ÉDITO

Le Festival du Cinéma Aborigène Australien à Paris fera découvrir au public français la spécificité et la force vitale de la nouvelle vague aborigène dans le cinéma australien.

Les Aborigènes australiens ont figuré dans quelques 10,000 films tournés par des anthropologues, des documentaristes, des universitaires et des historiens depuis la colonisation européenne. Au début des années 1990’s quatre heures de films seulement avaient été tournée par des Aborigènes euxmêmes. Dans les années 1970’s des mouvements de résistance côtoie la naissance du théâtre noir australien à Sydney , la danse contemporain aborigène ainsi que le grand révolution de l’art du Western Desert et Papunja Tula. Pourtant aucun film n’a été tourné avec un aborigène comme réalisateur, producteur ou scénariste Il faut attendre 1992 pour voir le 1e long métrage réalisé par un cinéaste aborigène : Jindalee Lady de Brian Syron . En 1993 Tracey Moffat réalise Bedevil qui est sélectionné pour le Festival de Cannes dans la catégorie d’Un Certain Regard.

Le succès de SAMSON ET DELILAH en 2009 (Caméra d’Or au 62e Festival de Cannes) et LES SAPHIRS en 2012, a montré l’importance du cinéma aborigène australien ainsi que la diversité du genre sur grand écran. Le Festival du Cinéma Aborigène est fier de vous présenter une deuxième vitrine des films qui montre la croissance importante d’un nouveau mouvement du cinéma aborigène australien sur la scène international.

Très peu diffusés en France et pourtant très remarqués dans les festivals internationaux, des films novateurs en tout genre (fictions, documentaires, courts-métrages, séries) écrits, produits ou réalisés par des aborigènes australiens seront mis en lumière à travers ce festival.

Présenté par l’association The Cloud Lab (loi 1901), notre initiative vise à donner aux artistes aborigènes leurs places au grand écran et offrir au public un tout autre regard sur l’Australie.

Le coeur du festival battra son plein pendant 4 jours à Paris accompagné de ciné-débats et fera découvrir au public comment les aborigènes d’Australie résistent et se battent pour la survie de leurs langues et de leur culture.

La 2e Edition du Festival du Cinéma Aborigène Australien à Paris et fier de collaborer avec le Cinéma des Cinéastes, le FIFO, la Ville de Paris, l’Ambassade d’Australie,  France Ô, Outre Mer 1ère et les Rencontres Internationales de Cinéma des Antipodes afin de présenter la toute première vitrine de films sur des aborigènes, réalisés par des aborigènes, dans une atmosphère parisienne conviviale.

Greta  Morton Elangué

Directrice du festival